l'aventure

l'aventure Kumiko Matcha

Bienvenue ! J'ai tourné cette vidéo au Japon pour te raconter l'aventure de Kumiko Matcha :

"Vivre comme si chaque jour était le dernier et comme si la vie était éternelle"

Quand j'avais 17 ans j'ai fait une crise cardiaque.

En quittant l'hôpital un docteur m'a dit,

"Valentin, on ne sait pas ce que tu as. On ne sais pas comment te soigner. On sais juste que tu peux avoir une crise cardiaque n'importe quand. Profites de ta vie."

J'ai été sous le choc pendant une semaine. Puis j'ai compris : c'est le plus beau cadeau que j'ai reçu de la vie.

Comme l'interrupteur d'une lumière ma vie a complètement changé. J'ai décidé de vivre dans le moment et de me débarrasser de toutes mes peurs et croyances limitantes. Poursuivre mes rêves, vivre une vie pleine d'aventures et profiter de chaque jour comme si c'était le dernier.

Je prenais des médicaments tous les jours pour réduire le risque parce que les docteurs ne savaient pas comment me soigner. Je vivais au jour le jour. Intensément. Et en prenant mes pilules chaque matin je me demandais, "si aujourd'hui est mon dernier jour, qu'est-ce que je vais en faire ?"

Je voulais tout vivre. Toutes les expériences que la vie pouvais m'offrir, il fallait que je les vive au plus tôt car pour chaque jour qui passait ma vie pouvait s'arrêter. Je me demandais chaque jour comment faire plus avec le temps qui m'est imparti. Le monde était mon terrain d'expérimentations et moi son éponge. Mon nouveau mantra était "si quelque chose te fait peur, fais le maintenant".

J'ai créé le blog Super Vagabond pour partager mon histoire et mes aventures. À 18 ans je suis allé à Bangkok pour m'entraîner a la boxe thai, puis j'ai vécu une longue liste de voyages, rencontres et aventures. Tu peux suivre mes aventures de Super Vagabond sur ma chaîne YouTube : http://youtube.com/supervagabond

À 19 ans j'ai fait une nouvelle crise cardiaque.

Allongé dans l'ambulance avec les gens autour de moi qui étaient inquiets et vérifiaient les électrodes sur mon torse au cas où il faille me faire un choc électrique, je regardait l'électrocardiogramme fou. J'ai pris note de mon record : 247 battements par minute (ou 4 battements par seconde).

Chaque seconde mon cœur battait de moins en moins amplement. À ce moment je me suis dit, que je suis ok de mourir maintenant. Que je suis tellement reconnaissant de toutes les expériences que la vie m'a offerte. Et surtout depuis ma première crise qui a été comme un "wake up call".

Je me suis dit : "Et, mais si je survis, wooow ! Je vais vivre une vie encore plus géniale, je vais encore plus vivre à fond, aller chercher mes rêves, inspirer les gens que je rencontre, et partager les cadeaux que la vie m'a fait avec le monde."

J'ai survécu, et le docteur m'a dit Valentin, on ne sait pas ce que tu as, on ne sais pas comment te soigner, et tu ça peut se répéter n'importe quand. Profites de ta vie, et prends double-dose de médicaments.

Pendant toutes ces années j'étais obsédé par cette question : comment faire le mieux avec le temps qu'on a ?

Je suis devenu un "étudiant fou" en lisant des dizaines de livres sur la productivité, le développement personnel, la gestion du temps, les émotions, le succès, la spiritualité et plein d'autres sujets... En rencontrant des dizaines de mentors, gourous et sensei sur ce sujet.

J'ai réalisé que je vivais comme si chaque jour était le dernier, et que j'étais toujours vivant ! Qu'il fallait aussi que je vive avec une vision du futur.

En 2013, cinq années après ma premiere crise cardiaque les docteurs m'ont rappelé car ils avaient trouvé comment me soigner ! J'ai été opéré et du jour au lendemain j'étais guéri : plus de médicaments et plus de problèmes cardiaques. J'en suis tellement reconnaissant 🙏 

J'ai appris beaucoup de toute cette expérience et de cette quête à comment faire le mieux avec le temps que j'ai.

Ma principale leçon de tout cela, c'est mon message pour le monde, et pour toi : "Vis comme si tu allais mourir demain et comme si tu allais vivre pour toujours."

C'est d'ailleurs un miroir au slogan de Kumiko Matcha, la beauté éternelle, dès maintenant.

Kumiko, la beauté éternelle dès maintenant

En 2012 je travaillais à Shanghai en Chine pour mon premier mentor Vince, avec qui nous avons créé une marque de vin français pour le marché chinois. C'est pendant cette période que j'ai gouté la "poudre de thé vert" dans un "Starbucks green tea latte".

Puis j'ai découvert le vrai thé matcha et j'ai été inspiré par le rituel traditionnel pour faire le thé matcha, ses effets bénéfiques pour la santé, et son lien avec la méditation.

J'ai commencé a boire du thé matcha tous les matins et j'ai trouvé que cette pratique m'amenait a vivre une vie plus saine et plus consciente. Que c'est un rituel matinal qui fait du bien, qui est à la fois stimulant dans le corps et comme un rafraichissement spirituel.

Lors de mes retours en France à cette époque ce n'était pas très connu le thé matcha et j'avais du mal à trouver du matcha de qualité. L'offre ne me convenait pas en France. Et j'ai toujours rêvé de "ramener une trouvaille de mes voyages pour la partager avec ma communauté."

Donc j'ai décidé de faire découvrir le thé matcha en France et de participer à développer la communauté du thé matcha, et spécifiquement du thé matcha premium bio et d'un mode de vie sain et conscient.

Je l'ai appelé Kumiko Matcha parce que "Kumiko" signifie "beauté éternelle" en japonais.

Quand j'ai créé Kumiko Matcha il y a 3 ans j'ai ressenti beaucoup d'affinité avec ce que le matcha peut apporter comme "beauté", à la fois extérieure et intérieure. L'ouverture à un mode de vie plus sain, les bénéfices pour la santé, les antioxydant, la méditation, les bonnes habitudes, et plein d'autres choses géniales...

Valentin dans un champs de thé matcha au Japon

Donc maintenant je t'invite toi aussi à découvrir le thé matcha en te rendant sur cette page... clique ici pour continuer la découverte >>